Skip to main content

TUNISIE : L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE AU SERVICE DE LA MÉDECINE

Avec cette pandémie de Coronavirus, la médecine et les soins médicaux sont devenus au cœur du débat. Par ailleurs, l’intelligence artificielle (IA) est de plus en plus présente dans les services de santé et contribue aux progrès de la médecine. Qu’est-ce que l’IA ? Quelle est sa place dans les services de santé et surtout en Tunisie ?

QU’EST-CE QUE L’INTELLIGENCE ARTIFICIELLE OU IA

L’intelligence artificielle (IA) est un ensemble de techniques permettant à des machines d’accomplir des tâches et résoudre des problèmes normalement réservés aux humains.

Où est-ce qu’on trouve L’IA ?

Derrière votre auto-correcteur, dans la reconnaissance faciale, derrière les SPAM de votre boite mail ou encore derrière la machine devenue imbattable aux échecs.

De quoi dépend l’efficacité de l’IA ?

L’efficacité de l’Intelligence Artificielle dépend de la base de données sur laquelle les machines s’appuient afin de lire par exemple les examens et les résultats médicaux. La déduction d’un diagnostic se fait ainsi d’une façon rapide et fiable. Ceci, offre une aide précieuse pour mettre en place une prise en charge précoce.

Quelles sont les limites de l’IA ?

L’un des enjeux qui freine le développement de l’IA en santé est l’accessibilité aux données. En effet, les chercheurs trouvent des difficultés à récolter des données car il faut prendre en considération l’enjeu très important de la protection des renseignements personnels.

L’IA AU CŒUR DE LA MÉDECINE

Lors du dernier CES à Las Vegas (le rendez-vous mondial des innovations technologiques ouvert au grand public), l’IA associée à la santé était le thème phare. Un concentré d’innovations high-tech a  été dévoilé au grand public. Parmi elles, la montre connectée «Scan Watch» qui  peut détecter l’apnée du sommeil (trouble respiratoire pendant le sommeil) en mesurant  le taux d’oxygène dans le sang. Un taux d’oxygène bas est en faveur d’une respiration inefficace.

La médecine au “4P” (Prédictive, Préventive, Personnalisée et Participative) représente aujourd’hui une véritable source d’espoir pour l’évolution de la médecine.

Il est impossible d’être exhaustif, tant les applications « techniques » de l’IA en santé sont diverses. Nous passerons en revue quelques-unes de ces applications.

Médecine de prédiction

Une imagerie cérébrale (Imagerie par tomographie par émission de positrons au 18-fluorodésoxyglucose « TEP-FDG ») permettra dans le futur de prédire l’apparition de la maladie d’Alzheimer jusqu’à 6 mois avant l’apparition des premiers symptômes de la maladie. Cet algorithme dispose de multiples images TEP-FDG certifiés par des experts humains qui lui ont permis d’apprendre a détecter la maladie plus tôt. Une opportunité qui incitera les chercheurs à travailler en amont pour trouver les meilleures façons de ralentir ou d’arrêter la maladie.  

Aide au diagnostic

Le Géant Google par exemple a mis au point un programme informatique capable de détecter le cancer du sein avec plus de précision que les Radiologues, de quoi réduire en moyenne de plus de 5 % le nombre de faux positifs et de 9 % de celui de faux négatifs. Google a aussi développé un algorithme capable de diagnostiquer plus de 50  types de maladies oculaires en examinant des images 3D de la rétine.

La chirurgie robotique

La chirurgie assistée par ordinateur : les robots chirurgiens offrent de nouvelles possibilités aux équipes de pratiquer des gestes inaccessibles. Le robot permet de faire des sutures dans des positions impossibles pour une main humaine, de zoomer sur la zone à opérer et d’opérer le patient avec plus de sécurité.

La Réalité virtuelle contre la phobie sociale et le vertige

A l’aide d’un casque de réalité virtuelle, le patient entre dans un monde où  il est face à ses phobies et peut évoluer à son propre rythme.

Prévention de la population générale : Anticipation d’une pandémie

Récemment, une startup canadienne aurait anticipé l’épidémie de coronavirus 2 semaines avant les scientifiques de l’OMS. Pour y parvenir, le programme intelligent a scruté et analysé une multitude de données sur internet.

SERONS-NOUS REMPLACÉS PAR L’IA ?

Les opinions divergent sur cette question. Certains annoncent que l’intelligence artificielle sera la médecine de demain. Les chirurgiens n’opéreront plus, remplacés par des mains robotisées plus sûres et précises et les praticiens seront spectateurs d’un outil plus performant qu’eux. D’autres  affirment que l’intelligence artificielle ne représente pas une menace pour la médecine « humaine ». L’ordinateur ne prendra pas de décision à la place du praticien ou du patient. La machine proposera des pistes, des indications, des données statistiques et des probabilités qui permettront d’appuyer la prise de décision, minimisant les risques d’erreur et permettant un gain de temps. Il y aura ainsi une sorte de coopération entre équipe médicale et intelligence artificielle.

OÙ EN EST LA TUNISIE ?

Reconnu pays africain le plus innovant selon Bloomberg « un magazine hebdomadaire américain réputé spécialisé dans l’économie, la Tunisie regorge de talents. Récemment, l’épidémie de Coronavirus nous l’a démontré. Plusieurs initiatives ont été lancées par des sociétés spécialisées dans les nouvelles technologies ainsi que de jeunes ingénieurs. Des étudiants de L’INSAT opérant sous la direction du professeur Mustapha Hamdi ont développé un outil permettant de déceler les signes d’infection au Covid-19 par l’analyse d’imageries médicales.